Share

Tout savoir sur la logistique e-commerce écologique

Tout savoir sur la logistique e-commerce écologique

Découvrez notre guide complet de la logistique verte : en quoi cela consiste-t-il ? Comment le mettre en place de manière efficace ? Comment en faire un levier de croissance pour votre e-shop ?

Défis et enjeux | Logistique verte : comment et pourquoi ?

Le réchauffement de la planète constitue une véritable problématique. Ce phénomène, qui se produit à l'échelle mondiale, est directement lié à l'émission des gaz à effet de serre (GES). Pour limiter leurs effets, le gouvernement français incite les entreprises e-commerce à réduire leur empreinte carbone. Parmi les leviers d'action, la logistique verte figure en bonne position.

Qu'est-ce que la logistique verte ?

La logistique verte, également appelée green logistique ou logistique durable, désigne un ensemble d'actions menées par une organisation afin de réduire ses impacts environnementaux. Fruit d'une intense réflexion, cette démarche écologique couvre toutes les dimensions et tous les maillons de la supply chain. Cela inclut :

  • l'extraction de matières premières,

  • les approvisionnements,

  • la conception et le design des marchandises,

  • les procédés de fabrication,

  • le conditionnement des produits,

  • la livraison,

  • l'utilisation finale par les consommateurs,

  • les flux de retour (emballages et SAV),

  • le recyclage en fin de vie.

Quels sont ses avantages ?

Au-delà de son utilité première, la mise en place d'une chaîne logistique verte (green supply chain ou supply chain verte) présente de nombreux atouts pour les entreprises e-commerce.

Se préparer aux changements

Que ce soit en France, en Europe ou au niveau international, la législation environnementale tend à se durcir. Il est donc préférable de se comporter en leader écoresponsable et d'anticiper efficacement les futures obligations réglementaires pour ne pas les subir. Cette démarche proactive évite les ajustements douloureux et les surcoûts occasionnés par une gestion du changement dans l'urgence.

Améliorer son image

Les entreprises e-commerce qui intègrent un effort RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dans l’élaboration de leur stratégie supply chain bénéficient d'un avantage concurrentiel. Grâce à la qualité et à la durabilité de leurs produits, elles véhiculent une image de marque positive, attractive et haut de gamme. Ces sociétés, qui sont mieux perçues par leurs clients, leurs partenaires d’affaires et leurs investisseurs, peuvent générer des recommandations positives et conquérir de nouveaux marchés.

Réduire ses coûts

Sur le plan économique, la mise en place d'une logistique verte engendre une baisse des coûts globaux, qui se traduit par la diminution des coûts du transport, l’optimisation des processus et l'élimination de toute forme de gaspillage.

Comment la mettre en œuvre ?

L’implémentation d’une chaîne d’approvisionnement durable et responsable passe par 4 étapes clés.

Étape 1 : mesurer son impact sur l'environnement

Il s’agit d'évaluer l’impact écologique de sa supply chain ou l’empreinte environnementale d’un produit sur la chaîne d’approvisionnement. En France, différents outils sont mis à la disposition des décideurs pour les aider à réduire leurs impacts environnementaux. Le Bilan Carbone®, développé par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), en fait partie. Cette méthode permet de quantifier et de hiérarchiser les émissions de gaz à effet de serre occasionnés en amont (fournisseurs), en intra (e-commerce) et en aval (clients).

Étape 2 : établir des actions concrètes

Suite à ce diagnostic, il est possible de déterminer les sources de rejets et d'élaborer un plan d'action avec des objectifs de réduction pertinents. Plusieurs mesures peuvent ainsi être proposées. En voici quelques-unes :

  • Changer son contrat d'énergie pour s'orienter vers de l'électricité verte (éolienne, photovoltaïque ou hydraulique) ou du biogaz ;

  • Acquérir ou développer un logiciel WMS (Warehouse Management System) pour optimiser la gestion des stocks ;

  • Développer une stratégie d’approvisionnement responsable en privilégiant un sourcing à l’échelle régionale ou nationale ;

  • Rationaliser le poids et le volume de ses emballages ;

  • Utiliser des matériaux recyclés ou recyclables ;

  • Rénover ses entrepôts selon la certification HQE (Haute Qualité Environnementale) ;

  • Mutualiser les moyens de transport pour augmenter le taux de remplissage des camions et réduire la congestion urbaine ;

  • Optimiser la livraison du dernier kilomètre (application d'une taxe carbone pour compenser le coût de livraison, mise en point-relais, etc.) ;

  • Combiner la logistique verte et reverse afin d'améliorer les flux de retour de marchandises ;

  • Revoir sa politique de gestion des déchets.

Remarque : pour assurer la pérennité et l'efficacité de ces mesures, il est nécessaire de sensibiliser l'ensemble des parties prenantes de la filière logistique (collaborateurs, fournisseurs, etc.) aux problématiques énergétiques et climatiques.

Étape 3 : suivre ses performances

L'étape suivante consiste à évaluer la performance des actions mises en œuvre. La norme volontaire NF EN ISO 14031 préconise l’utilisation de trois types d’indicateurs : ICE, IPM et IPO.

Les indicateurs de condition environnementale (ICE) permettent aux entreprises de mesurer l’impact écologique de leurs activités.

Ils portent, par exemple, sur :

  • le niveau d'émissions de CO2 par heure de travail ;

  • la moyenne pondérée des niveaux de nuisances sonores sur le périmètre des installations de l'entreprise ;

  • la concentration d'un polluant spécifique dans l'air ambiant, relevées à des points de surveillance déterminés.

Quant aux indicateurs de performance du management (IPM), ils fournissent des informations sur l'atteinte des objectifs environnementaux fixés et leur conformité avec la réglementation.

Exemples :

  • les ressources engagées dans les programmes environnementaux ;

  • le nombre de non-conformités mise en évidence par les audits ;

  • les économies réalisées grâce à la réduction des ressources utilisées, à la prévention de la pollution et au recyclage des déchets.

Enfin, les indicateurs de performance opérationnelle (IPO) reflètent la performance écologique des opérations d'une entreprise.

Exemples :

  • la surface totale au sol utilisée à des fins de production ;

  • le nombre de livraisons quotidiennes pour chaque mode de transport ;

  • la quantité de déchets par année ou par unité de produit.

Étape 4 : faire part de ses initiatives

Pour profiter des bénéfices de la green logistique, il convient de communiquer sur ses résultats (Bilan Carbone®, synthèse des actions menées et des projets à venir, etc.) en interne comme en externe. Ces rapports détaillés pourront ensuite être repris par la presse pour contribuer à la politique d’image de l’entreprise.

Nous sommes à votre écoute pour vous conseiller !

Vous avez une activité en ligne et souhaitez améliorer certaines prestations logistiques de votre catalogue ou tout simplement profiter de l'espace de stockage d'un prestataire ? Quelle que soit votre problématique, Cubyn est le partenaire qu’il vous faut.

Améliorez l'expérience de vos clients dès aujourd'hui !

Contactez-nous

Keep reading

All posts

January 4, 2022

Success Stories

Customer Success Story : les clients “bluffés par la rapidité” d’expédition grâce à Cubyn

Matthieu, fondateur et gérant d’une entreprise du domaine de l’édition fondée en 2012 et client Cubyn depuis un an et demi, nous raconte sa collaboration avec Cubyn.

January 5, 2022

Success Stories

Customer Success Story : Cubyn x V-tech

V-tech est un e-commerçant basé en Chine qui vend principalement des téléphones sur plusieurs marketplaces comme Back Market et Amazon. Le marchand utilise les services de Cubyn depuis deux ans maintenant. Messa Lin, Chief Operating Officer, nous parle de sa collaboration avec Cubyn.

January 3, 2022

Success Stories

Customer Success Story : Cubyn x Véritable

Depuis un an et demi, Véritable fait confiance à Cubyn pour sa logistique e-commerce. Rachida - Customer Success Manager (CSM) chez Véritable - nous raconte sa collaboration avec Cubyn.