Transport logistique : tout comprendre sur vos factures

Avoir une activité de vente en ligne implique la plupart du temps de pouvoir offrir différents modes et options de livraison à vos clients. Lorsque vous envoyez de multiples colis à un rythme régulier, analyser vos factures en fin de mois vous permet de rendre compte des différents suppléments, surcharges et options qui incombent à vos envois.
C

Avoir une activité de vente en ligne implique la plupart du temps de pouvoir offrir différents modes et options de livraison à vos clients. Lorsque vous envoyez de multiples colis à un rythme régulier, analyser vos factures en fin de mois vous permet de rendre compte des différents suppléments, surcharges et options qui incombent à vos envois. Cet article vous propose de faire le tour de ces coûts annexes au frais de ports en fonction des modes d’expédition.

______________________________________________________________________________

Table des matières :

I. Modes de livraison

1. Standard 2. Express 3. Relais

II. Suppléments

1. Traitements 2. Destination 3. Autre suppléments

III. Options

1. Assurances 2. Livraison différée 3. Notifications 4. Livraison à un professionnel ou à particulier

IV. Surcharges

1. Surcharge carburant 2. Coefficient d'ajustement pétrole 3. Surcharge de sécurité

______________________________________________________________________________

I. Modes de livraison

Si vous êtes déjà e-commerçant, vous devez être au fait des différents modes de livraison disponibles. En effet, en fonction du mode de livraison, les coûts engendrés seront différents. Livrer en express, en standard, ou en point relais fait appel à des ressources qui auront des répercussions variables sur vos factures finales. Nous vous proposons de faire un récapitulatif de leurs caractéristiques afin de mieux comprendre par la suite les suppléments et charges qui peuvent leur être appliqués.

1. Standard

La livraison standard est le mode de livraison le plus populaire en e-commerce. Chez Cubyn, le volume de colis expédiés en standard représente près de 86% de nos volumes d’envois. C’est un mode de livraison qui permet de livrer généralement entre 2 et 5 jours une fois l'achat réalisé par le client. En standard, les destinataires sont livrés à la porte de leur domicile, ou en boite au lettre si celle-ci est normalisée. En fonction du transporteur choisi, ce dernier peut proposer de déposer le colis dans un point relais à proximité du domicile du client, voire en bureau de poste, si il est absent au moment de la livraison.

2. Express

La livraison en express est similaire à la livraison standard. Elle consiste également à livrer le client final directement à la porte de son domicile, cette fois-ci avec un délais de livraison réduit. En effet, une livraison express est généralement livrée en 24 heures à partir du moment où le client a validé sa commande. C’est un des modes de livraison les plus rapides, qui talonne la livraison le jour-même (same-day delivery). Ce mode de livraison consiste à livrer le client le jour même de sa commande, et a été popularisé par quelques grands acteurs du e-commerce. De part l'exigence de délais de ce mode de livraison, elle engendre des coûts plus élevés que le standard ou l’express.

3. Relais

La livraison en point relais est le troisième mode de livraison le plus populaire auprès des acheteurs en ligne. Il permet plus de flexibilité, puisque le client final n’est pas tenu d’être à son domicile au moment où son colis lui est livré. Ce mode de livraison donne des options de points relais à proximité du domicile ou lieu de travail du destinataire. Ce dernier choisit l’endroit où il préfère recevoir son colis, puis dispose d’un délais de 14 ou 15 jours (en fonction du transporteur) pour aller le chercher. Généralement, un colis est mis à disposition dans le point relais choisis dans un délais de 3 à 5 jours en moyenne à partir de la commande.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les modes de livraison préférés des français, nous vous recommandons la lecture de ce rapport de la Fevad : Chiffres clefs du e-commerce et de la vente à distance en France 2018.

______________________________________________________________________________

II. Suppléments

1. Traitements

Un supplément de manutention est prévu au cas où le colis remis au transporteur a une forme irrégulière, ou que ces dimensions (taille ou poids), ne concordent pas avec les mesures indiquées dans les conditions générales de vente. Quelques exemples de suppléments de manutention que vous pourrez rencontrer en fonction des transporteurs :

A. ENVOIS NON-MÉCANISABLES :

La plupart des transporteurs ont standardisé leurs attentes en terme de dimensions de colis. Afin d'être traités sans encombres, ces dimensions standard ne doivent pas dépasser 150 centimètres en cumulant la longueur, largeur et hauteur du colis (on parle alors de déployé). Les dimensions de votre colis doivent respecter la règle suivante : L + l + h ≤ 150 cm. Cette taille maximale peut parfois varier en fonction du transporteur.

Il existe également des contraintes de poids pour qu'un colis soit jugé mécanisable. Pour Chronopost par exemple, un colis envoyé en standard ne doit pas dépasser les 30kg, tandis qu'un colis envoyé en Chrono Relais ne peut pas dépasser les 20kg.

Vous retrouverez des exemples de modalités de dimension et de poids d'un transporteur dans la section 2 de ce document reprenant les Conditions Générales de Vente 2018 de Chronopost.

B. ENVOIS NON-EMPILABLES :

Un envoi non-empilable est un envoi qui ne rentre pas dans les contraintes de format du transporteur. Afin de pouvoir être expédiés et conditionnés dans un camion ou un avion, les colis, bien que de tailles différentes, sont de forme cubique. Un colis aux formes instables ou irrégulières sera qualifié de non-empilable, et occasionnera lui aussi un supplément de traitement. Ce supplément s'applique par exemple aux colis de forme cylindrique, les sphères ou les rouleaux.

Ici, vous pouvez voir apparaître la lettre D, qui permet de qualifier un colis qui n'était pas aux dimensions standard acceptées par Colissimo. Il existe aussi la mention P, qui qualifie les colis dont les dimensions sont hors CGV. Vous pouvez voir dans la colonne Taxes que tout colis n'ayant pas été qualifiés comme hors dimension ont une taxe de 0€HT, tandis que les autres se verront appliquer des suppléments de traitement dont les montants sont variables.

C. AUTRES SUPPLÉMENTS DE TRAITEMENT :

De manière générale, tout colis nécessitant un tri manuel particulier aura un coût supplémentaire lié à son traitement. Cela vaut par exemple pour les colis mal emballés ou ceux avec avec un élément de débord. Aussi, un colis mal étiquetté qui ne permet pas un traitement fluide dans le centre de tri du transporteur sera sujet à un supplément. Ce supplément particulier s'applique pour toute étiquette non-conforme, et concerne tout problème de lisibilité, positionnement sur le carton ou masques partiels, qui empêchent le traitement du colis.

2. Destination

Les transporteurs définissent leurs zones de livraison sur le territoire français en fonction de leur présence à des points spécifiques de ce dernier. Plus ils possèdent des hubs pour le tri des colis et d'agents pour les acheminer vers les destinataires, plus leur présence et leur couverture sur une zone est estimée bonne. Cette variable est également valable pour les zones internationales. Certaines sont plus facile d'accès, et seront ainsi classifiées et taxées en fonction.

A. ZONE INTERNATIONALE ÉLOIGNÉE :

Les transporteurs offrant un service d'expédition à l'international établissent leurs grilles tarifaires en fonction de l'éloignement de la zone du monde où sont envoyés les colis. On retrouve ce supplément chez les transporteurs expressistes, offrant la livraison à l'international (type DHL, ou Chronopost). Ils mettent à disposition des listes de ces zones internationales éloignées. Les zones sont indiquées par le code IATA du pays (FR pour France, par exemple), et sont ensuite affinées par les codes postaux concernés. Si la destination en question n'a pas de code postal, vous pouvez aussi simplement renseigner la ville pour savoir si elle est considérée comme zone internationale éloignée. Vous pouvez retrouver les listes sur les sites des transporteurs.

Chronopost met à disposition ce document avec la liste des zones internationales difficiles d'accès. Vous pouvez le télécharger sur ce lien.

B. ZONE DIFFICILE D'ACCÈS :

Une zone éloignée, ou zone difficile d'accès, est définie comme un endroit qui n’est pas proche d’une grande ville ou de tout autre point où se trouvent des dépôts locaux des entreprises de transport. Cela rend une zone difficile à atteindre. Généralement, les zones difficiles d'accès sont des îles, stations de ski, des banlieues éloignées, petites villes et localités peu peuplées compliquées à atteindre.

Par exemple, voici une fiche Chronopost avec les zones estimées difficiles d'accès sur le territoire national français.

C. CORSE :

Certains transporteurs appliquent enfin un supplément pour la livraison en Corse. Tous ne font pas de distinction pour cette destination, et la Corse entre simplement en catégorie zone éloignée ou zone difficile d'accès.

Ici, un exemple d'un relevé de facture transporteur Relais avec la ligne de supplément pour une livraison en Corse. Elle est compté comme un frais fixe, qui est ajouté aux frais de transports.

Le supplément pour la Corse est principalement un frais fixe, qui est ensuite appliqué aux nombre de colis que vous envoyez à cette destination.

3. Autres suppléments

Dans la catégorie des suppléments, vous trouverez aussi d'autres coûts inhérents au traitement de vos colis par le transporteur.

A. RETOURS :

Les retours font partie des frais engendrés par une prise en main par le service après vente du transporteur. Un colis qui revient dans le centre de traitement de ce dernier génère des coûts, et ils vous seront facturés. Par ailleurs, tout colis qui est considéré comme non-livrable vous sera retourné, à vos frais. Ce coût de relivraison à votre adresse vous sera donc facturé.

Il existe différentes raisons pour lesquelles vos colis vous seront retournés. Vous pouvez en apprendre plus sur les retours de colis sur notre article : Colis retournés, déchiffrer les étiquettes de retours.

B. CORRECTION D'ADRESSE :

Un bordereau d'adresse mal renseigné ou mal complété va occasionner des manoeuvres supplémentaires dans le centre de traitement du transporteur. Une surcharge fixe s’applique donc à tous les envois dont l’adresse de livraison s’avère être incorrecte au moment de l’enlèvement et dont la livraison ne peut être effectuée. Cette surcharge s’applique aux envois domestiques et internationaux. Voici quelques notations qui permettent d'identifier une adresse incorrecte :

Pour cause de FD : Fausse Direction – Par exemple, le numéro de rue, le nom de la voie et le code postal indiquent une adresse en Belgique, mais le pays noté est « France ». Le retour pour cause de FD diffère de l’adresse incomplète car il signale une erreur dans le tri postal. Non normalisé, sa forme est très diverse.

Adresse incomplète : il manque un élément de l’adresse postale qui ne permet pas de livrer le destinataire.

NPAI : N’habite Pas à l’Adresse Indiquée.

______________________________________________________________________________

III. Options

1. Assurances

Tous les envois sont assurés par les transporteurs, conformément aux obligations légales en vigueur. Cette assurance de base est plafonnée en fonction de la taille, de la dimension et du poids de votre colis. Si les produits que vous expédiez ont une valeur marchande non-négligeable, votre transporteur proposera généralement une assurance complémentaire, appelée assurance ad valorem.

Cette assurance se contracte directement sur le bon de livraison. Il suffit de cocher la case correspondante à la souscription de l'assurance, et d'indiquer la valeur du colis envoyé. Cette information est indispensable pour valider l'assurance. La valeur renseignée sur le bordereau d'expédition doit correspondre à la valeur marchande des biens expédiés. Les transporteurs vous factureront généralement cette assurance complémentaire colis par colis, à hauteur de 0,3% à 1% des valeurs déclarées. Certains transporteurs appliquent un minimum de perception pour cette option. C'est donc un pourcentage calculé par rapport à la valeur des marchandises assurées, qui sera additionné au coût du transport.

Il arrive que l'assurance ad valorem ne couvre pas la totalité des dégâts qui peuvent survenir. En général, les cas d’exclusions prévues au contrat sont liés à la négligence ou à la faute de l’expéditeur (mauvais emballage…). Rapprochez-vous de votre transporteur et des mentions du contrat pour en savoir plus.

2. Livraison contre signature

La livraison contre signature consiste à faire signer la réception de son colis à votre destinataire. Cette option peut-être intéressante dans le cadre d'envois de produits ou de documents de valeur. Si vous ne choisissez pas l'option contre signature et que le format de vos colis entre dans une boîte aux lettres normalisée, le colis y sera déposé en l'absence du client. Cette option permet au destinataire d'éviter un déplacement au bureau de poste. Attention, un livreur peut aussi laisser ce colis à proximité des boîtes aux lettres sans plus de formalités. Concernant la preuve de distribution, c'est votre transporteur qui vous la fournira en cas de litige.

La livraison contre signature permet de vous protéger en cas de fraudes ou de litiges. Imaginez un transporteur déposant un colis dans ou sur la boîte aux lettres d'un client pendant son absence. Ce dernier peut ou non trouver son colis à son retour, et cette fenêtre de risque est évitée grâce à l'option de remise contre signature. La remise contre signature est un frais fixe forfaitaire qui sera ajouté au coût du transport.

3. Livraison le samedi

La livraison le samedi fonctionne selon le même principe que la livraison à une date spécifique (en l'occurence, le samedi). En effet, dès que le client règle sa commande sur un site e-commerce, un délai de livraison est estimé en fonction du mode d'expédition choisis. Si votre client choisie la livraison différée, votre transporteur doit s'organiser pour faire partir votre colis au bon moment pour qu'il arrive chez votre client le jour ou sur le créneau souhaité. Cette option est un frais fixe qui sera additionné au coût du transport de chaque colis concerné.

Si cette option est souvent comprise dans l'offre des transporteurs classiques, elle entraîne un coût supplémentaire chez des expressistes comme DHL ou Chronopost.

4. Notifications

Les notifications sont les messages envoyés aux clients afin de les prévenir de l'arrivée de leurs colis. Ces messages peuvent être de deux formes différentes : emails ou sms.

A. E-MAIL DE NOTIFICATION :

Un email de notification est envoyé aux clients dès que la commande est passée, afin qu'ils puissent suivre leurs colis. Ce mail peut être personnalisé et marqué en fonction du site d'où provient la commande. Il est bien souvent envoyé directement par le transporteur. L'option d'envoi d'email par les transporteurs est un frais fixe compté en sus des coût de transport.

Ici, un exemple d'un email de suivi Colissimo. Ce mail donne au client une vision sur la date de livraison prévue de son colis. Le numéro du colis est également précisé, avec un lien cliquable qui permet d'accéder au suivi sur le site du transporteur.

B. SMS DE NOTIFICATION (AVISAGE + RELANCE) :

Le sms de notification a une double fonction. Il sert à prévenir le client de l'arrivée de son colis, mais est aussi un medium de relance en cas de livraison en point relais.

Ici, divers exemples de sms de notification qui arrivent directement sur le mobile du client :

Le premier et le dernier sms de cette série sont des notifications de passage du livreur. Ici, Chronopost donne le créneau horaire prévu pour la livraison, ainsi qu'un lien pour que le client puisse changer ce créneau en cas d'absence.

Le deuxième sms de cette série est un rappel de mise à disposition d'un colis en point relais. En effet, les transporteurs en relais ont un taux de retours de colis plus important que les transporteurs livrant directement à la porte de leurs clients: les clients, qui ont une fenêtre de 14 ou 15 jours pour aller les chercher, oublient plus facilement qu'un colis est en instance. Le sms de relance sert à prévenir ces oublis.

Les sms et emails d'avisage et de relance sont facturés comme une option à coût fixe, qui apparaîtra sur votre facture sur la ligne de chaque colis concerné.

5. Livraison à un domicile privé

Certain transporteurs vous demanderont un coût supplémentaire fixe en cas de livraison à un domicile particulier. Les colis livrés à un domicile privé nécessitent un temps de livraison plus important pour les livreurs. Ces derniers doivent en effet généralement se garer, rentrer dans le bâtiment de destination (pavillon ou immeuble) et en fonction, parcourir quelques étages pour livrer la personne.

Tous ne prélèvent pas de suppléments. Cependant, des expressistes comme TNT ou Chronopost annoncent le coût fixe de cette option (qui oscille généralement entre 1,50€ et 2€ HT).

______________________________________________________________________________

IV. Surcharges

1. Surcharge carburant

Le carburant est l'un des principaux postes de coût des transporteurs. Cette réalité est d'autant plus vérifiable lorsqu’ils utilisent des avions, comme c’est le cas en transport express. Pour compenser le risque de variabilité des coûts, les transporteurs appliquent une surcharge carburant (aussi appelée fuel surcharge). Elle s'applique sur la majorité des services des transporteurs, que ce soit en transport routier ou aérien. Le principe est d’appliquer un supplément sous forme de pourcentage qui varie tous les mois. Il varie également d’un transporteur à l’autre.

Ici, vous retrouverez un tableau récapitulatif des pourcentages de la surcharge carburant par transporteur au mois de Mars 2019 :

2. Coefficient d'ajustement pétrole

Le coefficient d'ajustement pétrole (CAP) est un coefficient lié au prix du carburant. En fonction du mode de transport utilisé pour acheminer votre colis, vous verrez l'application de l’ajustement pétrole correspondant au transport par route ou par avion. Ce coefficient s'applique sur le montant des frais de port HT après remise (services optionnels, suppléments tarifaires exclus) en pourcentage et variable chaque mois.

Son calcul est généralement réalisé sur un indice reconnu : l’indice gazole professionnel en moyenne mensuelle nommé indice CNR (www.cnr.fr), publié chaque mois par le Comité National Routier. Ce pourcentage est publique et évolue chaque mois. Le site de Colissimo a une page dédiée à l'évolution du prix du pétrole, avec les pourcentages appliqués sur le fret routier et aérien sur les derniers mois écoulés.

3. Surcharge de sécurité

Suite aux arrêtés de 2003 (Ministère des Transports), les compagnies de transport aérien ont une obligation de moyens de contrôle et de détection d’objets pouvant nuire à la sécurité des aéronefs. L’objectif global est de réduire au maximum le risque qu’une expédition présente un danger pour la sûreté du fret aérien, par la mise en œuvre de moyens et de procédures adaptés, tout au long de la chaîne de préparation, de stockage et de transport des expéditions confiées aux compagnies aériennes.

La facturation de la sécurité du fret aérien correspond à la répercussion des coûts générés par la mise en œuvre de la réglementation. Cette facturation s’applique à tous les produits d'export, donc aux transporteurs offrant la livraison à l'international.

La surcharge de sécurité incombe aux produits pouvant nuire à la sécurité des aéronefs, mais aussi au pays de destination du colis. En effet, certains pays sont considérés comme des des zones dangereuses pour diverses raisons comme la guerre, des troubles civils, des menaces terroristes ou encore pour cause de criminalité élevée.

Nous espérons que cet article saura vous donner plus d'indications sur les coûts et autres charges afférentes au transport. Si les factures transporteurs semblent claires une fois reçues, il est parfois difficile d'anticiper les frais supplémentaires. N'hésitez pas à vous servir des connaissances apportées par cet article au moment de lancer les négociations avec vos prestataires de transport. En effet, à partir d'un certain volumes, certain de ces frais peuvent être remisés.

Si vous souhaitez simplifier la visibilité sur vos factures de transport, vous pouvez avoir recours à un prestataire logistique qui absorbera ces frais et vous proposera des factures transparentes.

Cubyn peut vous soulager de votre administration logistique. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la solution, rendez-vous sur www.cubyn.com

Like this article? Spread the word!
group-5@3x

We are ready,
 let’s get packing!

Ship with Cubyn ›